Quatre Clans, Une Destinée

Spring Theme © Honey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Quatre Clans, Une Destinée !
Crédits :
    Fondatrice : Etoile des Vents
      Administratrices : Étoile Diaphane, Esprit du Léopard & Étoile des Tempêtes
        Modératrice : Profondeur des Abysses
      Design actuel : Honey~ le 17/03/17 / Reira & Twist : Codages
    Concept tiré des livres "La Guerre Des Clans", écrits par Erin Hunter.
Nouveautés :

17/03 : Nombreuses nouveautés sur QCUD (www)
17/03 : Résumé de la guerre (www)
17/03 : Assemblée des Clans! (www)
17/03: Recrutement de modérateur (www)
Clan des Bois, Clan des Ténèbres & Confrérie prioritaires ! Les autres Clans sont Fermés.
La Confrérie recherche un Soigneur & un Apprenti Soigneur !
Ainsi que des chefs de catégorie !
Le Clan de la Neige recherche un apprenti-guérisseur et un guérisseur !
Le Clan des Ténèbres recherche un apprenti-guérisseur !
Le Clan des Bois recherche des guerriers !
Merci de vous référer aux Effectifs (www)

Partagez | 
 

 ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Mud
Chaton
avatar

Messages : 430
Date d'Inscription : 27/04/2015


Personnage
Cats Points:
360/99999  (360/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Lun 24 Aoû 2015 - 12:30


ABÉLARD

Vous :

Prénom (Facultatif) : Coucou  What a Face
Âge : 16 ans
Sexe : demoiselle
Puf : Uwny
As-tu lu le règlement ? Oui un peu et >>
Si oui, donne moi les codes : Miam ~
Comment as-tu connu le forum ? De Shoom je pense c:
Un conseil pour l'améliorer ? >> J'ai trouvé étonnant qu'il n'y ait pas de contexte, qui décrive l'univers voire l'histoire, ou alors j'ai mal cherché ?

Votre Personnage :

Noms : Abélard, Ab' pour les intimes
Âge en lunes : 2 ans et demi soit 12x3 lunes
Sexe : Mâle
Clan : Solitaire
Rang : Voyageur

Envie, projet(s), regret(s) de votre chat : Abélard souhaite découvrir le monde et en a vu une bonne partie selon lui. Il n'est pas mécontent de s'accorder un peu de repos dans la belle contrée de Cerfblanc et n'est pas pressé de repartir parce qu'il s'y sent "chez lui". Abélard semble courir après des choses matérielles qu'il exhibe avec orgueil. Il a collecté de objets en tout genre qu'il entrepose actuellement dans le tronc d'arbre creux qui lui sert d'habitat.
Lien(s) familiau(x) : Sa mère et ses sœurs sont tombées dans l'oubli. Il vit avec Kaneki.




Physique :
♪ Parce que je suis la peur comme la foi

Abélard a un petit air de siamois. Son pelage est majoritairement blanc, sauf sa tête qui prend une teinte marron chocolat. Ses oreilles et le bout de sa queue sont parées de la même couleur brune. Il serait plus petit que la moyenne si il ne possédait pas de longues pattes sur lesquelles le marron remonte jusqu'en haut. Ce sont tous les attributs qu'il a hérité de sa race, il est revanche battit comme un chat sauvage. Tout à fait dans la moyenne : ni trop frêle, ni un tank sur patte. Son pelage est particulièrement épais et forme des pics plus dense sur la nuque et sur le poitrail pour le protéger du froid. Sa tête est ovale et relativement plate. Il a les yeux d'un bleu profond qui contrastent bien avec la couleur foncée de sa figure. Ces derniers ont une forme légèrement tombante qui donne à Abélard un aspect fatigué ou encore ahuri. Il a donc prit pour habitude de les plisser lorsqu'il est énervé, ou plus généralement lorsqu'il parle lui donnant l'air quelque peu hautain ou méprisant.



Caractère :
♪ Nous ne devrions jamais avoir peur de mourir

Lâche x Opportuniste x Égocentrique x Sensible x Peureux x Déterminé x Cinglant x Bon vivant x Cupide

Abélard, grand voyageur sans peur, courageux chercheur de trésors, voilà ce qu'il va essayer de vous vendre, avec des trémolos dans la voix et des grands mouvements passionnés. Terriblement vantard, il est difficile de savoir si il le pense vraiment ou si il joue la comédie. La plupart du temps, il est intimement persuadé de ce qu'il raconte, jusqu'à l'instant ou un reflex terriblement naturel le prend : la peur. Abélard est un grand froussard. Un bruit surprenant, une bête inconnue un lieu nouveau et le voilà qui panique. Ce qui rend la chose cocasse, c'est qu'il a toujours une bonne excuse pour expliquer ce soudain accès de panique. Et gare à celui qui essayera de le contredire, le matou n'a pas la langue dans sa poche et elle est plutôt acérée. Son ego lui interdit de hisser le drapeau blanc, même si un jour ou l'autre, il sera fatalement obligé de reconnait son tord. Il s'est vite rendu compte que lorsque l'on voulait découvrir le monde, avoir peur de tout ça craignait un peu. Il est rassuré par les autres, les gens charismatiques, forts l'attirent. Il n'hésite pas non plus à envoyer les plus faibles au casse pipe. Il sait tirer profit de chaque occasion ou presque. Si Abélard peut passer des heures assis à observer la nature, il a plus de mal à comprendre ses pairs, qu'il affublent d'ailleurs de surnoms diverses et variés. On lui reproche souvent des choses qu'il trouve sans queue ni tête, si bien qu'il finit par ranger l'autre dans la case hystérique. Abélard n'a d'ailleurs jamais aimé quelqu'un autant qu'il aime son arbre. Son arbre et tout ce qu'il y a à l'intérieur, le mâle y tient comme à sa prunelle. Mais il n'a jamais aimé son arbre autant qu'il s'aime, lui.




Histoire :


♪ Notre monde est un équilibre

Abélard est né très loin d'ici. Sa mère, ses deux sœurs et lui habitaient sur un petit coin d'herbe non loin de la mer, des montagnes et de la forêt.
- Un vrai petit paradis, répétait souvent sa matriarche qui s'y plaisait car elle n'avait connu que cela. Abélard aussi était sensible à la beauté des paysages. Il suivait d'ailleurs sa mère comme son ombre alors que ses sœurs préférait explorer les alentours et chahuter toutes les deux. Loin de le pousser à rejoindre ses frangines, sa mère lui faisait visiter ses endroits préférés. La Grande Plaine, la Lisière de la forêt ou encore les Collines même si elle lui interdisait formellement d'aller vers la mer. Les falaises rocheuses, le sable, l'eau, le petit Ab était bien de son avis. Tout ceci était trop, beaucoup trop dangereux.
En grandissant il se satisfaisait très bien de cette vie simple : il aimait dormir avec ses sœurs et sa mère sur les pierres chaudes et se laisser bercer par la suite des événements.
Ses sœurs et lui se ressemblaient comme des sosies : mêmes couleurs aux même endroits si bien qu'Ab confondait ses frangines une fois sur deux. Ces dernières étaient très liées, laissant parfois leur frère un peu à l'écart. Mais cela ne le dérangeait nullement, au contraire, il détestait quand elles se jetait sur lui dans l'intention de se bagarrer. Ils atteignirent assez vite leurs six mois. En grandissant, le pelage d'Ab devient plus dense que celui de ses sœurs, la cadette fut la plus grande tandis que le pelage de l’aînée se révéla le plus foncé. Ils devinrent progressivement moins proches de leur mère si bien qu'Abélard se sentit un peu seul. Leur lien particulier lui semblait terminé jusqu'au jour où il en eut la confirmation. La matriarche lui annonça qu'elle attendait une nouvelle portée et qu'il était temps pour lui de faire sa vie. Le matou fut flatté qu'elle lui annonce seulement à lui en particulier mais fut soudain pris d'une terrible angoisse à l'idée qu'il allait être livré à lui même.
- T'es sûr ? Ça ne me poserait pas de problèmes de t'aider à les protéger tu sais.
- Tu as peur de partir Abélard ? avança t-elle avec un sourire.
- Pfff ! N'importe quoi ! Je m'inquiète pour toi c'est tout. Un bon fils fait toujours passer sa mère avant lui même !
Mais ses phrases braves ne trompaient pas sa mère - elles tromperaient d'ailleurs peu de monde - alors elle lui fit un adieu chaleureux. Abélard sut que ce n'était plus la peine d'insister.
Le cœur gros il rejoignit ses sœurs qui l’accueillirent sans trop de cérémonie.

Elles étaient épuisantes, toutes les deux, à piailler du matin au soir mais Abélard profitait de l'opportunité d'être nourri et protégé. Il se surprit à penser que ça n'avait aucun sens de rester croupir ici, mais il ne se résignait pas à partir et à laisser derrière lui cette vie facile. Mais encore une fois, le destin poussa sa décision, quand ce qui était arrivé à sa mère arriva .. à ses sœurs. La cadette devint imbuvable.
- Haaaab. HAAAB ! J'ai une de ses envie de poisson. Mais pas les truites fades, ça non ! Tu sais le chinchard que maman nous a rapporté un jour ?
- Abélard ! rectifia t-il énervé. A-BÉ-LARD !
- Ça n'a pas d'importance ! Tu ne m'appelles jamais par mon prénom. J'suis sûre que tu le connais même pas !
- Si c'est important ! Mon nom est important !
- Va me chercher un chinchard au lieu de l'ouvrir !
- Je suis pas le larbin d'une girafe dégénérée comme toi !
Et la dispute pouvait durer car la fierté d'Ab dépassait de bien loin sa résistance vocale. C'était en général l’aînée qui revenait pour mettre fin à leur dispute et elle se rangeait toujours du côté de sa sœur.
-Ab', laisse la et va lui chercher son poisson.
- Abélard nom de Dieu !
- Tu..
- Non ! La mer est bien trop loin. Vas-y toi, je veillerais sur elle.
- Tu rigoles ? C'est à peine à deux pas ! Tu meurs de peur à l'idée d'y aller !
- Pas du tout ! Au contraire, je prends le risque qu'on se fasse attaquer et que je sois seul pour la défendre !
- Oh arrête, je sais très bien que tu ne bouges jamais ton cul d'ici et que tu comptes sur nous pour te protéger. Quel pétochard !
- La pluie de tes sarcasmes ne me touche pas. Va à la plage pendant que je me fatiguerais à assurer notre sécurité.
- Ouais c'est ça tu me laisses encore tout le boulot !

Mais comme il était impossible de lui clouer le bec à celle la, Abélard partait la tête haute, drapé dans son orgueil. Il préférait maintenant s'isoler la journée et rentrer le soir essuyer les reproches de ses sœurs.
Le territoire qu'ils habitaient était grand et si tout le monde semblait déjà avoir rencontré ses autres occupants, ce n'était pas le cas d'Abélard qui n'avait pas vu une seule moustache de chat mâle. Il n'en verrait d'ailleurs jamais ici puisqu'il rencontra une femelle. Au cours d'une de ses promenades en solitaire, l'odeur du sang le pris à la gorge. Il avait du mal à en localiser la provenance, mais jugea plus prudent de fuir. Il commença à reculer prudemment, persuadé que le tueur allait surgir des buissons en face. Malheureusement pour lui, il dégringola une pente terreuse dans un grand hurlement de terreur. C'est plein de terre et le corps meurtri qu'il percuta un énorme renard. Surpris, celui-ci détala sans demander son reste alors qu'Ab se remettait tant bien que mal de ses émotions.
- Waaw. Quel panache ! Quelle classe ! Merci beaucoup noble étranger de m'être venu en aide.
- Mais .. Mais de rien. Les demoiselles en détresse, ça me connait.
Ab tenta d'afficher un sourire victorieux, mais son pelage crasseux et son roulé boulé ne le rendait pas héroïque, si bien qu'il se demanda si la femelle ne se moquait pas de lui. Mais non, elle avait les yeux brillants et lui lustrait le pelage, alors il bomba le poitrail, s'ébroua et enchaîna plein d'assurance :
- Je savais que le renard allait avoir d'une attaque aérienne. Mais il me fallait augmenter ma vitesse en dévalant la pente et l'effrayer en poussant un cri guerrier. Vous aviez l'air d'avoir besoin d'aide alors ..
L'étrangère eut un brusque mouvement de queue qui fit sursauter Abélard mais elle ne sembla pas s'en apercevoir. Elle lui toucha l'épaule et se présenta :
- Je m'appelle Hel ! Je suis de passage dans la région mais je dois me rendre de l'autre côté de la mer.
Elle avait un accent étrange. Très intrigué, Abélard en oublia même de se présenter.
- Quoi ? Mais comment comptes-tu faire ?
- Par bateau évidemment ! Il suffit de monter dedans quand l'un d'eux est sur la terre !
- Oh bien sûr. tenta Abélard, détestant l'air supérieur qu'avait prit la demoiselle. Et pourquoi veux-tu aller de l'autre côté de la mer ?
La femelle leva les yeux au ciel, exaspérant encore plus Ab. Elle dégagea les poils de son poitrail et Abélard y vient briller un caillou coloré vert. Il ouvrit grand la gueule, il n'avait jamais rien vu de pareil.
- Bas les pattes ! C'est précieux.
- Peuh ! Un simple caillou, c'est pas ça qui va te nourrir.
- .. Je suis vraiment tombée chez des rustres. Voilà quatre aubes que je suis là et personne n'a l'air au courant !
- ..
- Hel ! Grande exploratrice ! Je suis à la recherche de trésors ! Tu vois cette pierre. Elle est verte, ça symbolise le courage et l'autorité. J'ai embraqué dans un bateau par erreur. Les humains m'ont trouvée mais ils ne m'ont pas jetée par dessus bord parce que je chassais les rats. Ils me donnaient même leurs restes. En rentrant chez moi je serais acclamée pour tout ce que j'ai trouvé ! Des pierres, mais bien d'autres choses encore, personne n'est allé aussi loin que moi, euh ..
- Abélard.
- Ouais. Viens voir !
Elle le mena jusqu'à une grande feuille rigide repliée sur elle même et fermée par une brindille. Elle retira précautionneusement ladite brindille et Abélard se dit qu'il n'avait jamais rien vu d'aussi beau de toute sa vie. Il y avait des pierres comme la sienne, de toutes les tailles et de toutes les couleurs, des objets métalliques, des plumes d'oiseaux immenses et colorées, mais aussi des ailes de papillons, des petits os blancs qui luisaient au soleil, des morceaux de sèves.. Elle referma vivement son trésor et s'en chargea.
- Et toi, tu vis ici ?
Il hésita un bref instant. Il n'avait aucune envie de lui déballer sa vie fade au crochet de ses deux sœurs en gestation.
- Oui. Mais plus pour longtemps ahah ! Tu as eu de la chance de me rencontrer Hel. Je m'apprête à faire un grand voyage, bien après les montagnes là bas, très loin. Mais je peux t'escorter jusqu'à la mer, pour que tu rentres chez toi avant.

Et Hel nullement soupçonneuse le suivit. Abélard abandonna sans regrets ses sœurs, toute peur de l'inconnu envolée parce qu'il était avec cette extraordinaire féline. Le matou comprit très vite qu'il n'avait aucune envie de la voir partir. Il la balada longtemps, lui assurant que c'était vers les montagnes que les bateaux accostaient ou encore que le prochain passait dans une lune. Elle ne se montra pas soupçonneuse ni même agressive. Elle aussi n'avait plus envie de partir et décida même de l'escorter à travers les montagnes. Elle lui apprit à faire comme elle : ammaser des objets sans aucune valeur mais qui devinaient précieux pour eux. Elle était toujours pleine de ressources et aucun danger ne lui était insurmontable. Abélard était sous le charme et se rendit compte qu'ils étaient bien trop différents. La miss était son strict opposé. Si il pensait être amoureux d'elle, il l'était surtout de son pactole. Il lui en prit quelques uns, en douce, l'ajoutant aux siens. Il pensait que Hel aussi avait comprit qu'il n'était pas du tout fait l'un pour l'autre. Mais la femelle s'aperçut du changement de comportement d'Abélard à son égard. Elle voyait très bien qu'il la volait et qu'il s'éloignait d'elle, elle avait peur de le perdre et elle réagit à l'angoisse en faisant honneur à son nom. Elle devint un véritable enfer. Ab mit les voiles une nuit laissant derrière lui la féline et acheva la traversée des montagnes. Il n'oublia jamais Hel qui resta dans son souvenir comme une hystérique et mit tout cela sur le compte d'une erreur de jeunesse.

L'autre côté des montagnes était merveilleux. Plus de mer, ni de sable, ni même de falaises pointues prêtes à vous éventrer : Abélard vit tout d'abord un immense ruban gris qui semblait trancher l'endroit. Beaucoup d'arbres, partout, mais aussi quelques habitations à la lisière de la forêt. Le plus près fut la lande et c'est par la qu'il passa - récupérant aux passages quelques bricoles- avant de s'enfoncer plus profondément dans la forêt. Les premiers jours dans les bois furent un enchantement permanent. A chaque occasion, il s'émerveillait du jeu de la lumière entre les feuilles des arbres, des envolées d’étourneaux, du passage d'un écureuil, de ses drôles de baies sur les buissons, comme autant de pierres précieuses, du chevreuil qui venait boire le soir dans les flaques. Mais bien vite, il se rendit compte qu'il avait beaucoup de mal à attraper son repas. Les proies d'ici était trop coriaces, trop rapides, il maigrissait à vue d’œil. Il voulut quitter cet affreux endroit mais c'était tout bonnement impossible. Perdu. Il était perdu. Abélard se lamentait sur son sort. Lui ? Mourir d'une si pitoyable mort ? Rien que le concept de sa mort le faisait pouffer. La blague était trop bonne pour ne pas s'exploiter. Il songea au grand arbre qu'il avait vu tout à l'heure. Il était recouvert d'un rideau de lichen. Abélard le retrouva sans mal et il découvrit que derrière la barrière de plante, se cachait le cœur de l'arbre. Littéralement. Le tronc était creux, et assez large pour qu'il puisse entrer dedans et y être à son aise. Mieux ! Cet arbre allait devenir sa sépulture. Le matou y entreposa tout ses trésors. Certains à même le sol, d'autres collés aux parois par de la sève ou encore posé sur les reliefs que lui offrait l’écorne. Il touchait à la fin de son oeuvre lorsqu'il tomba sur un blaireau. Énorme, monstrueux, il n'en avait jamais vu. Ce fut comme une baffe, tout à coup il avait curieusement envie de rester en vie. Il voulut fuir, mais son corps ne lui obéissait pas. En désespoir de cause, il se mit à hurler, au bord des larmes. C'est alors que l’impensable se produisit. Le blaireau décampa. Sous le choc, Abélard se sentit tellement fier de son effet qu'il partit d'un grand rire nerveux :
Ouais c'est ça odieuse créature, fut devant le grand Abélard ! Retourne donc chez ta mère !
Mais ce n'était pas lui qui l'avait fait fuir. C'était un tout jeune félin noir, qui avait créer une diversion. Il descendit de l'arbre où il était perché et Ab vint à sa rencontre. Il apprit qu'il l'avait sciemment aidé, au péril de sa vie pour lui. Ab n'avait jamais vu un acte de courage aussi .. stupide.
- Comment tu t'appelles ?
- Kaneki.
- Kaneki ? Tu parles d'un nom bizarre.
Abélard ne put s'empêcher de faire son petit numéro et après avoir fini de se présenter :
- Normalement, des blaireaux comme ça j'm'en fait deux pour le petit déjeuner ! Mais je me suis blessé, ça fait plusieurs jours que j'ai rien avalé, aïe, mon ventre..
Le matou en bon hôte le mena dans sa sépulture et après avoir reprit du poil de la bête, il fit plus ample connaissance avec celui qu'il appellera " le petit". Kaneki n'avait plus de famille, il semblait aussi seul que lui même, mais il n'avait pas de but. Lui au moins était courageux et savait chasser et Abélard lui proposa immédiatement de le garder. Si au début son acte était purement intéressé, il se mit à apprécier le petit et à vouloir veiller sur lui, moralement parlant.
C'est ainsi qu'ils vécurent dans une sorte de colocation, Abélard suivait rarement Kaneki dans ses sorties, préférant rester se reposer ici.
designed by Twist for QCUD






Dernière édition par Abélard le Lun 31 Aoû 2015 - 13:45, édité 25 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Lun 24 Aoû 2015 - 12:36

Re bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Pluie
Solitaire
avatar

Messages : 685
Date d'Inscription : 10/08/2014


Personnage
Cats Points:
0/0  (0/0)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Lun 24 Aoû 2015 - 12:37

Re bienvenue :D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fragrance
Ancienne Admine Adorée <33
avatar

Messages : 2503
Date d'Inscription : 22/02/2014


Personnage
Cats Points:
1360/99999  (1360/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Lun 24 Aoû 2015 - 12:55

Re welc' Pie What a Face
Je valide les codes, bonne chance pour terminer ta présentation :P
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Couronne de Lierre
Apprenti Guérisseur
avatar

Messages : 492
Date d'Inscription : 02/01/2015


Personnage
Cats Points:
835/99999  (835/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Lun 24 Aoû 2015 - 13:21

Re Bienvenue ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nova
Solitaire
avatar

Messages : 264
Date d'Inscription : 22/03/2015


Personnage
Cats Points:
1390/99999  (1390/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Lun 24 Aoû 2015 - 17:58

Re-bienvenue Pie d'amûr !
Par contre, tu laisses tomber Jade du coup :'( ? C'est dommage, Nova et elle avaient un bel avenir ensemble /porte/. Mais le nom d'Abélard pue le swagg même si j'ai pas la plus petite idée d'où il vient. Et rien que les envies vendent du rêve, j'adore tes persos muhuhu ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mud
Chaton
avatar

Messages : 430
Date d'Inscription : 27/04/2015


Personnage
Cats Points:
360/99999  (360/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Lun 24 Aoû 2015 - 18:38

Merci les filles ♥
Nop, nop, Ab c'est mon DC, Orchi m'a dit qu'on pouvait avoir plusieurs persos sur le même compte ! Longue vie à Jade
Le nom vient d'un livre qui parlait d'un autre livre qui parlait d'une histoire d'amour entre deux gens qui ont vécus y'a longtemps :décède:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Etoile des Vents

avatar

Messages : 6665
Date d'Inscription : 10/02/2014


Personnage
Cats Points:
3035/99999  (3035/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Mar 25 Aoû 2015 - 21:07

Re-bienvenue ;)
Oui c'est le nouveau système de comptes qui se met en route :B Une période test en tout cas !

Je pense que tu sais ce qu'il te reste à faire... Tu auras jusqu'au 7 septembre pour terminer ! 


[Pour ce qui est du contexte du forum, ce n'est pas faux comme remarque, on tentera d'y remédier !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://warriorsrpg.forumactif.org
Chêne Liège
Guerrier
avatar

Messages : 1361
Date d'Inscription : 30/07/2015


Personnage
Cats Points:
1795/99999  (1795/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Mer 26 Aoû 2015 - 10:23

Bienvenue parmi nous alors, enfin re bienvenue ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Noir Désir
Solitaire
avatar

Messages : 575
Date d'Inscription : 18/07/2014


Personnage
Cats Points:
20/99999  (20/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   Mer 26 Aoû 2015 - 12:41

J'adore tellement ton perso meuf, il nous faut un lien ! En plus Kaneki et Hon sont bestah bestouh donc on a déjà le terrain un peu préparé %).
Coeur sur toi et rebienvenue !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]   

Revenir en haut Aller en bas
 
ABÉLARD - « Vaillant guerrier mets ton épée au côté » [07/09]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Vixo Tora, Vix', Thor, appellez ce vaillant guerrier comme vous voulez!
» Chronologie explicant le massacre de la Ruelle Vaillant
» Thornac, le Nain guerrier
» C'était il y a 20 ans; massacre à la ruelle Vaillant!
» Tralïn- guerrier nomade grand tueur d'orque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quatre Clans, Une Destinée :: Votre Personnage :: Vos Présentations :: Présentations Validées :: Solitaires et Domestiques-