Quatre Clans, Une Destinée

Spring Theme © Honey
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Bienvenue sur Quatre Clans, Une Destinée !
Crédits :
    Fondatrice : Etoile des Vents
      Administratrices : Étoile Diaphane, Esprit du Léopard & Étoile des Tempêtes
        Modératrice : Profondeur des Abysses
      Design actuel : Honey~ le 17/03/17 / Reira & Twist : Codages
    Concept tiré des livres "La Guerre Des Clans", écrits par Erin Hunter.
Nouveautés :

17/03 : Nombreuses nouveautés sur QCUD (www)
17/03 : Résumé de la guerre (www)
17/03 : Assemblée des Clans! (www)
17/03: Recrutement de modérateur (www)
Clan des Bois, Clan des Ténèbres & Confrérie prioritaires ! Les autres Clans sont Fermés.
La Confrérie recherche un Soigneur & un Apprenti Soigneur !
Ainsi que des chefs de catégorie !
Le Clan de la Neige recherche un apprenti-guérisseur et un guérisseur !
Le Clan des Ténèbres recherche un apprenti-guérisseur !
Le Clan des Bois recherche des guerriers !
Merci de vous référer aux Effectifs (www)

Partagez | 
 

 On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Condor
Chef de Troupe des Traqueurs
avatar

Messages : 641
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
860/99999  (860/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Jeu 19 Mai 2016 - 22:32

‘‘ON EST DES ETRES IMPARFAITS, ET C'EST POUR CA QUE TU ES LA POUR MOI’’

ft. aile de chimère




Mes pattes caressaient les feuilles qui jonchaient le sol, d'un pas discret et silencieux. J'étais de cette période où on brillait de bonheur et de calme, où on était relaxé et qu'on ne se souciait de rien. Mes yeux luisaient dangereusement mais paisiblement dans la pénombre des arbres. Les rayons solaires chatoyaient avec calme sur mon corps, filtrant entre les feuilles des arbres toutes jeunes.

Des reflets brillants et vifs ondulaient sur mon corps souple, mes épaules roulant sous ma fourrure sombre. Mon air satisfait et sournois à la fois était étrange, drôle d'expression sur mon visage. Depuis le temps, j'ai compris que lorsque je me promenais ce n'était pas mes anciennes habitudes mais un plaisir et un besoin. On devait se dire parfois mais tenez-le en place ce pauvre imbécile, qu'il arrête de gambader partout, comment on fait si on a besoin de lui ? Mais, qui a besoin de moi ?

Un rire taquin et débile résonnait intérieurement en moi, tandis que je me reposais un moment auprès d'une souche mousseuse. Je reprenais mon souffle et observais autour de moi, l'air songeur et pacifique, malgré mes sombres pensées. Un éclat d'excitation accentua mon regard lumineux lorsqu'une silhouette familière pénétra dans mon champ de vision. Je me relevai alors, oubliant mes réflexions embêtantes, accueillant plutôt chaleureusement la nouvelle venue :

« Oh ça fait plaisir de te voir Aile de Chimère ! Je pensais pas te voir ici, quel bon vent t’amène ? Me dit pas que t'es partie de ton clan pour me rejoindre hein ? »

J'ignorais les derniers événements récents entre nous deux, bien que je redoutais sa colère et ses émotions. Alors j'incarnais l'insouciance extrême, et j'avais un peu l'air d'un imbécile heureux. Mais à vrai dire ça me plaisait plus que ce rôle de père qui me pesait sur les épaules. Comment décrire toute la difficulté de cette tâche, et combien je n'arrivais pas à être à la hauteur ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aile de Chimère
Guerrière
avatar

Messages : 147
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
740/99999  (740/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Ven 20 Mai 2016 - 22:41



La forêt sombre était maintenant devant moi. C'était un des endroits qui m'était inconnu et que j'avais envie de visiter. Sans plus attendre je m'y engouffrais, le paysage était sombre et légèrement effrayant. Les rayons du soleil peinaient à éclairer la forêt, je m'avançais sachant que la frontière de la Tribu n'était pas loin. Je ne savais pas vraiment quoi penser de ces chats, je savais juste qu'il fallait que je m'en méfie. Je mémorisais par où je passais sachant que je pourrais me perdre facilement dans cette sombre forêt. Je marchais toujours partant dans mes pensées quand une voix interrompue ma marche.
« Oh ça fait plaisir de te voir Aile de Chimère ! Je pensais pas te voir ici, quel bon vent t’amène ? Me dit pas que t'es partie de ton clan pour me rejoindre hein ? »
Je me retournais pour dévisager le chat que je connaissais que trop bien. Son ton était joyeux se qui me m'étonna. Avait-il déjà oublié ce qu'il avait dit la dernière fois que l'on s'était vue ? Malgré ma colère envers lui la joie de le revoir prit le dessus. Un sourire se dessinait sur mon visage. Je m'approchais de lui ne pouvant tout de même pas m'empêcher de lui lancer un petit pic.
«Heureuse de te voir aussi, comme tu peux le voir je me promène comme d'habitude. Mais tu me sembles bien heureux de me voir ne suis-je pas un lien renié pourtant ?»
Je m'arrêtais à quelques pas de lui et le fixais de mes yeux vairons. Autre chose me rendait furieuse vis-à-vis de lui. J'avais rencontré une personne qui en savait beaucoup sur la Tribu, j'avais réussi à discuter pacifiquement avec lui. Assez pipelette le félin me dévoila qu'un couple avait eu des chatons au sein de la Tribu. Le matou m'avait dévoilé le nom du père, je fus heureuse d'apprendre cette nouvelle. Jusqu'à ce qu'il me dévoile que les deux parents délaissés le pauvre chaton ne s'en occupant pas. J'en fus furieuse et me promis de régler cela avec le père qui était maintenant en face de moi.
Cette journée commençait pourtant si bien, c'était dommage de la gâcher en disputant celui que j'avais considéré comme un frère puis un fils. Mais je n'avais pas le choix. Je disais d'abord d'un ton amusé avant de déclencher la tempête.
«Je sais que tu adorerais me voir te rejoindre dans ta Tribu mais ce n'est pas dans mes projets. Et au fait félicitation à toi et ta compagne. »
Mon sourire disparut alors et mon ton devint alors plus froid, autoritaire. Je laissais un silence juste le temps de voir la surprise son visage. Peut-être aurais je du attendre qu'il me l'annonce ? C'était trop tard de toute façon.
«J'ai appris que tu avais eu des enfants comme tu dois t'en douter. J'ai appris aussi que tu t'en occupais très mal. Condor, Comment peux-tu laisser ta propre fille comme ça ? Ne sais-tu pas à quel point c'est horrible d'être délaissé par ses propres parents ? Alors pourquoi reproduire cette erreur ? »
Je m'approchais de lui supprimant la distance nous séparant.
Je laissais ma colère inonder mes paroles, c'était la seule solution pour qu'il m'écoute.
«Si tu continues ainsi elles te détesteront comme tu détestes tes parents. Tu es leur père, tu as le devoir de t'en occuper, de les aimer. Donnes-leur ce que toi tu n'as pas eu par tes parents. Veux tu vraiment devenir comme ceux que tu détestes tant ? »
Je me reculais d'un pas le fixant toujours. La scène pouvait faire penser à une mère disputant son enfant ce qui n'était pas vraiment faux. je rajoutais d'un ton plus doux .
«J'ai faits du mieux que je pouvais pour m'occuper de toi. Tu peux me renier si ça te fait plaisir mais tu n'as pas le droit de les renier elles, d'accord ? Tu es jeune je sais que ça ne doit pas être facile d'avoir des enfants. Si tu as besoin de conseil tu n'as qu'à demander, je suis la. Alors arrêtes de les délaisser.»
Mon ton devint glacial, menaçant lui montrant que je ne blaguais pas.
«Mais si j'apprends que ça continue, je te jure que je viens dans ta foutue Tribu avoir une discussion avec toi et ta compagne. »
L'atmosphère si douce qui régnait au début avait disparu laissant une ambiance plus tendue. Je m'asseyais reprenant mon calme habituel, je n'avais jamais parlé comme ça à Condor. Je n'en avais jamais eu besoin à vrai dire, il y a une première fois à tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Condor
Chef de Troupe des Traqueurs
avatar

Messages : 641
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
860/99999  (860/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Ven 20 Mai 2016 - 23:51




Je croisai son regard si familier lorsqu'elle celle-ci se retourna. Je la saluai d'un geste de la tête. Elle me rendit mon sourire, ce qui me fit plaisir. J'espérais qu'elle ne m'en voulait pas trop pour la dernière fois. Après tout je ne pensais pas vraiment ce que je disais, mais la présence de Reflet des Illusions m'avait énervé et j'avais perdu mon sang-froid.

« Heureuse de te voir aussi, comme tu peux le voir je me promène comme d'habitude. Mais tu me sembles bien heureux de me voir ne suis-je pas un lien renié pourtant ? »

Gêné, je ne lui répondis pas. Mon sourire se fondait petit à petit en une grimace. Je luttai pourtant pour garder une expression joyeuse, tandis que j'ouvris ma bouche, une hésitation grinçant dans ma gorge. J'allais lui expliquer lorsqu'elle continua dans sa lancée sarcastique, ce qui commençait sérieusement à m'effrayer.

« Je sais que tu adorerais me voir te rejoindre dans ta Tribu mais ce n'est pas dans mes projets. Et au fait félicitation à toi et ta compagne. »

Son regard froid et dangereux me mettait mal à l'aise, générant une boule dans ma gorge. Ma bonne humeur s'était évaporée, laissant place à une scène qu'on pouvait trouver amusante mais qui m'était très désagréable. J'agitais alors ma queue d'un mouvement sec, signe de mon anxiété. Elle continua, froide et cassante, ce qui eu pour le coup de plaquer mes oreilles contre mon crâne.

« J'ai appris que tu avais eu des enfants comme tu dois t'en douter. J'ai appris aussi que tu t'en occupais très mal. Condor, Comment peux-tu laisser ta propre fille comme ça ? Ne sais-tu pas à quel point c'est horrible d'être délaissé par ses propres parents ? Alors pourquoi reproduire cette erreur ? »

Je fuyais son regard, alors que ses paroles résonnaient dans ma tête. Je ressemblais à un petit chaton qu'on punissait de ses bêtises futiles et insouciantes. Je ne pouvais pas répliquer, ni la gronder et lui demander compassion car elle avait tout à fait raison. Il n'y avait même pas d’échappatoire à sa furie glaçante, et comment expliquer combien je la crains ?

Elle s'approcha alors de moi, son regard coléreux me fixant intensément. Elle me pleuvait des paroles qui étaient terriblement vraies, et qui me faisaient culpabiliser. Suis-je un monstre ? A son regard oui, à ses paroles oui.

« Si tu continues ainsi elles te détesteront comme tu détestes tes parents. Tu es leur père, tu as le devoir de t'en occuper, de les aimer. Donnes-leur ce que toi tu n'as pas eu par tes parents. Veux tu vraiment devenir comme ceux que tu détestes tant ? »

C'est ça le rôle d'un père ? Devoir s'en occuper, les aimer ? Comment veut-elle que je m'en occupe ? Je sais même pas m'occuper de moi-même, et lorsque j'agis comme je veux je finis par semer la tempête, et on récolte ce que l'on sème. Je n'arrivais pas à imaginer ces bêtes minuscules, minces boules argentées un jour pouvoir me détruire, me haïr, me cracher dessus et brûler mon corps d'un regard. Comment les aimer ? Même Eclipse de Lune a du mal !

« J'ai faits du mieux que je pouvais pour m'occuper de toi. Tu peux me renier si ça te fait plaisir mais tu n'as pas le droit de les renier elles, d'accord ? Tu es jeune je sais que ça ne doit pas être facile d'avoir des enfants. Si tu as besoin de conseil tu n'as qu'à demander, je suis la. Alors arrêtes de les délaisser. »

Je détournai ma tête, observant l'expression de son visage. Je ne t'ai pas renié, comment pourrais-je ? Elle est la seule mère que je n'ai jamais eue, seule soeur que je n'ai jamais eue. Et pour ces pauvres chatons je suis quoi ? Leur père ? Mais bordel c'est quoi un père ? C'est comme Astre Nocturne ? Comme ces imbéciles qui rendent grassouillets leurs pouilleuses portées et redeviennent des pauvres enfants immatures ? Et c'est quoi un enfant, l'enfance ?

Je devais être et leur faire vivre normalement tout ce que je n'ai pas connu. J'ai passé ma vie de chaton malade à crever dans ma sueur. On m'a aimé c'est vrai, et j'aime actuellement, un amour sincère et franc envers Eclipse de Lune. Mais j'ai jamais aimé mon propre sang. Je ne savais pas par où commencer, que faire. Leur apporter des souris ? Jouer à la balle de mousse ? Les faire rire ?

« Mais si j'apprends que ça continue, je te jure que je viens dans ta foutue Tribu avoir une discussion avec toi et ta compagne. »

Je soupirai. Je savais pas si elle plaisantait, mais si elle était sérieuse elle irait droit au suicide. J'étais un enfant, un gosse, et aussi insouciant qu'eux, aussi absent de sérieux, je finis par répondre, d'un ton las, imbécile que je suis, idiot de toujours. Je trouvais cette discussion très pénible, et la revoir pour parler d'une vulgaire portée me déprimait.

« Tu m'en demande trop. Je suis incapable de tout ça. »




HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aile de Chimère
Guerrière
avatar

Messages : 147
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
740/99999  (740/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Sam 21 Mai 2016 - 22:30



« Tu m'en demande trop. Je suis incapable de tout ça. »

Fus la seule réponse dont j'eus le droit. Il m'exaspérait au plus haut point, comment pouvais-je lui en demander trop ?! Je lui demandais juste de s'occuper de ses chatons, jouer avec eux, leur raconter des histoires, les aimer. Je poussais un long soupir avant de lui donner un coup de patte sur le haut de la tête. Pas très fort mais suffisamment pour qu'il le sente passer. Un coup de patte comme on en donne aux chatons qui disent des bêtises plus grosse qu'eux. S'il ne pouvait pas l'assumer pourquoi l'avoir fait . De plus cette discussion semblait l'énerver alors que l'ont parler tout de même de ses enfants. Qu'il était énervant !

«Arrêtes de raconter de telles bêtises. Tu m'énerves ! À ton avis comment font les autres parents ? Tu peux le faire avec l'aide de ta compagne. Je ne dis pas que c'est facile non plus, il va falloir les élever mais tu peux y arriver si tu y mets de la bonne volonté. Et comme je l'ai déjà dit si tu as des questions je suis là et il doit bien y avoir d'autres chats qui peuvent t'aider non ? »

Je m'asseyais auprès de lui, partiellement calmée mais je sentais que je pouvais très vite perdre de nouveau mon sang-froid. Je rajoutais

«Il faut assumer aussi c'était ton choix d'en avoir non ? Condor sérieusement, tu dois prendre tes responsabilités. Tu ne dois pas voir ta portée comme un fardeau au contraire. Tu as la chance d'avoir des enfants et de pouvoir fonder une famille ne laisse pas cette chance s'échapper car tu le regretteras plus tard. Tu as peur pour le moment tout te semble trop compliqué mais passe du temps avec elles, joues avec elles comme moi je jouais avec toi quand tu étais qu'un chaton. Tu verras tu t'attacheras à elles et tu verras ce qu'est le bonheur d'être père. »

Je lui fis un sourire en repensant à ces souvenirs. Quand il était encore tout petit, c'était passé tellement vite. je ne voulais pas qu'il abandonne ses chatons, je savais qu'il le regretterait plus tard.

«En tout cas j'espère que tu me les présenteras si ça ne te dérange pas. Je me demande à quoi elles ressemblent.»

Disais-je songeuse, avaient elles le pelage de leur père ou ses yeux ? Et niveau caractère avaient elles le même que lui ? Je n'étais pas vraiment de sa famille nous n'avions aucun lien de sang après tout. Pourtant pour moi il en était un membre à part entière. Je le regardais espérant que mes dires l'est fait réfléchir sur sa situation.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Condor
Chef de Troupe des Traqueurs
avatar

Messages : 641
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
860/99999  (860/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Sam 11 Juin 2016 - 14:45



Son regard intransigeant perçait ma chair, avant qu'elle ne soupire, un long soupir qui disait tout, et que je comprenais bien. Sa patte s’abattit alors sur mon crâne, et un point douloureux commença à s'accentuer à l'endroit où elle m'avait frappé. J'ouvris ma gueule pour me plaindre mais me retint, massant juste mon crâne de ma patte blanche, espérant faire partir la douleur.

« Arrêtes de raconter de telles bêtises. Tu m'énerves ! À ton avis comment font les autres parents ? Tu peux le faire avec l'aide de ta compagne. Je ne dis pas que c'est facile non plus, il va falloir les élever mais tu peux y arriver si tu y mets de la bonne volonté. Et comme je l'ai déjà dit si tu as des questions je suis là et il doit bien y avoir d'autres chats qui peuvent t'aider non ? »


A la Confrérie ? Je me retins de rire. Elle vint s'asseoir à mes côtés, quelque peu sereine. Un frisson me parcourut. J'avais peur qu'elle soit aussi près, si ça se trouve elle allait me frapper à nouveau. Mais elle continua, plus calme :

« Il faut assumer aussi c'était ton choix d'en avoir non ? Condor sérieusement, tu dois prendre tes responsabilités. Tu ne dois pas voir ta portée comme un fardeau au contraire. Tu as la chance d'avoir des enfants et de pouvoir fonder une famille ne laisse pas cette chance s'échapper car tu le regretteras plus tard. Tu as peur pour le moment tout te semble trop compliqué mais passe du temps avec elles, joues avec elles comme moi je jouais avec toi quand tu étais qu'un chaton. Tu verras tu t'attacheras à elles et tu verras ce qu'est le bonheur d'être père. »

Je déteste les responsabilités, et elle le savait bien. Lorsqu'elle parla de chance d'en avoir, je me rappelai qu'elle, n'avait toujours pas eu d'enfants. A-t-elle au moins un compagnon ? Si c'était le cas, elle m'en avait jamais parlé. Je me sentis alors mal d'avoir ce qu'elle n'avait pas, et ce que peut-être elle souhaitait.

Que je rejette, regrette quelque chose qu'elle peut désirer, ça me fait comprendre pourquoi elle m'en veut autant sur ce titre paternel fuyard. Je levai alors mon regard vers la femelle qui après mes erreurs et ma cruauté continuait de m'aimer et elle conclut alors, comme une bonne soeur le fait, comme ma Chimère le ferait :

« En tout cas j'espère que tu me les présenteras si ça ne te dérange pas. Je me demande à quoi elles ressemblent. »

Je souris à ses paroles. On ne peut pas se demander pourquoi je la vois comme une personne de ma famille, et combien ça m'est évident de les présenter le jour venu. Après tout, elle m'a fait une place dans son clan comme dans son coeur, et c'est cette reconnaissance qui a construit un lien fort entre nous. Je détournai pourtant mon regard, et la questionna sur mes pensées précédentes, ignorant sa proposition :

« Tu as déjà voulu des chatons ? »



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aile de Chimère
Guerrière
avatar

Messages : 147
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
740/99999  (740/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Mar 28 Juin 2016 - 22:25


Il sourit puis détourna le regard avant de me demander
« Tu as déjà voulu des chatons ? »
Je le regardais puis partais dans mes pensées . Avoir des chatons m'avaient parfois effleuré l'esprit. Chose que j'avais vite rejetée puisque n'ayant pas de compagnon c'était impossible. Encore aujourd'hui j'y pensais en passant devant les chatons jouant avec leur boule de mousse ou en voyant les reines discuter des dernières bêtises de leurs bambins. C'est à ces moments-là que je regrettais de ne pas avoir de chaton. J'enviais les reines qui attendaient avec impatience d'accoucher ou encore celle qui préparaient leur chaton pour son premier baptême. Mais je restais positive en me disant que mon tour viendrait que je trouverais la personne que j'aimerais et qui m'aimera en retour. Et qu'un jour nous aurons des petits.
Je sortais de mes pensées me rendant compte que j'avais fait attendre Condor. Je lui faisais alors un mince sourire avant de lui répondre sincère.
«Oui j'y ai souvent pensé. Je n'ai pas de compagnon mais ça arrivera et peut-être un jour j'aurais des chatons. »
Je regardais la sombre forêt, il avait détourné la discussion. Sans que je m'en rende compte directement. Pourquoi ? Bonne question soit il ne voulait pas et fuyait la discussion. Soit il ne voulait simplement pas réponse, Serre du Condor pouvait vraiment être complexe parfois. Je décidais de ne pas insister, il me le présentera au moment venu s'il le souhaite.
«Sinon ça se passe bien à la Confrérie ?»
J'étais curieuse de savoir comment ça se passer pour lui maintenant. L'avaient-ils bien accepté sachant qu'il venait d'un clan ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Condor
Chef de Troupe des Traqueurs
avatar

Messages : 641
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
860/99999  (860/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Dim 3 Juil 2016 - 15:23



Je croisai son regard bicolore, ces deux lueurs différentes dont je suis tellement habitué. C'était ces yeux qui m'avaient fait vivre, comme un souffle qui m’insufflait toutes les bonnes chances. On a tous un souvenir de notre plus jeune age et moi je me souviens, je me souviens lorsque, proie au désespoir, j'avais les yeux troubles et je respirais difficilement. Pourtant j'avais vu clairement ses yeux, et ce visage qui m’apparaissait tous les matins je l'appelais "espoir".

Aile de Chimère me regardait, puis un sourire faible apparut sur ses babines. Elle répondit alors à ma question après avoir longuement réfléchit dessus :

« Oui j'y ai souvent pensé. Je n'ai pas de compagnon mais ça arrivera et peut-être un jour j'aurais des chatons. »

Mes iris l'observaient toujours, et je détectais son faible regret sur la question. Elle ferait une si bonne mère, comme elle l'a "été" pour moi. Il y a des choses que je n'arrivais pas à m'imaginer, mais la vision d'Aile de Chimère qui se réjouissait en observant deux boules de poils, son sang et sa chair, était claire. Celle-ci me posa une question sur mon intégration dans la Confrérie, mais je répondis par une autre question.

« Tu as déjà aimé quelqu'un au point d'abandonner tes valeurs, de t'oublier toi-même et les autres pour son bonheur ?

Je savais que sa patience avait des limites et que si je continuais à esquiver ses questions elle allait surement s'énerver. Mais je pensais vraiment mes paroles. Je voulais vraiment savoir.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aile de Chimère
Guerrière
avatar

Messages : 147
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
740/99999  (740/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Sam 23 Juil 2016 - 21:09



« Tu as déjà aimé quelqu'un au point d'abandonner tes valeurs, de t'oublier toi-même et les autres pour son bonheur ?

Serre du Condor évitait encore ma question par une autre. Sincèrement ça commençait à me taper sur les nerfs. Bien que je ne comprenais pas pourquoi il ne voulait pas répondre à mes questions. Je soupirais et réfléchissais à la sienne, j'aimais quelqu'un mais ce n'était pas réciproque. Je le sentais bien. J'essayais alors de l'oublier tant bien que mal aussi douloureux soit-il. Après tout un jour je trouverais bien quelqu'un qui m'aimera non ?

« Pour ma famille je donnerais tout même ma vie sans hésitation mais j'ai aussi aimé quelqu'un, j'aurais tout donné pour lui bien que ca ne soit pas réciproque. »

Je ne préférais pas m'attarder plus sur ce sujet qui me triturait déjà assez l'esprit. De plus Serré du Condor pourrait continuer à me poser une multitude de questions dont je n'aurais pas vraiment envie de répondre. Je ne disais rien de plus le fixant de mes yeux vairons cherchant à le déstabiliser. Je lui faisais un sourire malicieux avant de lui dire d'un ton plus sérieux.

« Bon maintenant que j'ai répondu à tes questions tu pourrais répondre aux miennes non ? »

Il devait se doutait qu'il ne pourrait pas y échapper. Il avait juste grappillé quelques minutes de plus, cette fois je ne le laisserais pas s'en sortir avec un détournement du sujet de conversation. J'espérais qu'il réponde à au moins une de mes questions se serait déjà sa de gagner.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Condor
Chef de Troupe des Traqueurs
avatar

Messages : 641
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
860/99999  (860/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Lun 25 Juil 2016 - 15:10



Ma queue ondulait lentement, signe de mon confort et de mon plaisir aux côtés d'Aile de Chimère. Seulement ce mouvement régulier s'arrêta lorsque j'aperçus dans les prunelles de ma chère un éclair de colère et d'impatience. Elle soupira alors et répondit, impuissante :

« Pour ma famille je donnerais tout même ma vie sans hésitation mais j'ai aussi aimé quelqu'un, j'aurais tout donné pour lui bien que ca ne soit pas réciproque. »

Mon cœur fit un bond. Comment ne pas l'aimer ? Je n'avais jamais connu un amour à sens unique, ou simplement l'amour avant ma rencontre avec Eclipse de Lune. Je ne pouvais pas vraiment comprendre la peine d'Aile de Chimère. Bien qu'elle soit plutôt impassible, j'arrivais à déceler la tristesse dans sa voix.

Elle se tut, m'observant simplement de ses prunelles luisantes. Pour une raison inconnue elles m'angoissaient. Elle reprit alors de sa voix si familière, et rien qu'à ce son je m'aperçus bizarrement combien elle était importante à mes yeux. Je la coupais dans son élan en m'exclamant avec énergie, bondissant vers elle, déterminé :

« Tu peux m'en parler de tes peines et de tes tristesses si tu en as besoin ! Tu n'as pas à tout garder pour toi, je suis là pour toi ! Et j'aimerais savoir qui c'est que tu aimes. »

Un peu surpris par mon acte, je l'observai de mon regard pâle un peu étonné mais restai tout de même debout, la queue dressée et les pattes tendues. Mes derniers mots vibrants de sincérité se répétaient doucement dans ma tête. Elle a toujours été là pour moi, à moi d'être là pour elle.



HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aile de Chimère
Guerrière
avatar

Messages : 147
Date d'Inscription : 05/09/2015


Personnage
Cats Points:
740/99999  (740/99999)
Votre Personnage
:

MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    Ven 26 Aoû 2016 - 21:21


« Tu peux m'en parler de tes peines et de tes tristesses si tu en as besoin ! Tu n'as pas à tout garder pour toi, je suis là pour toi ! Et j'aimerais savoir qui c'est que tu aimes. »

Il avait bondi sur ces pattes avec énergie. Je le regardais surprise devant cet élan de sympathie . Le guerrier n'était pas du genre à dire ces sentiments, il était plutôt discret. Je lui fis un mince sourire ne sachant pas vraiment quoi dire n'étant pas habituée à me confier. Je plantais mes griffes dans le sol cherchant mes mots.
« Je n'ai pas l'habitude de parler de mes sentiments à vrai dire. »
Je détournais les yeux légèrement gênée avant de me décider à reprendre.
« C'est un guerrier de mon clan qui est un très bon ami. Je suis juste une amie pour lui rien de plus. »
J'haussais les épaules comme si ca m'importait peu. Alors que je savais qu'au fond non. Je pensais que Nier l'évidence me permettrait peut-être d'oublier mes sentiments. Je tournais la tête vers la sombre forêt qui était si oppressante et inquiétante d'une certaine façon elle rappelait bien les tentions qui pesaient en ce moment sur les clans.
Cette guerre bien que je fasse semblant d'être indifférente à son sujet m'angoissait. Je regardais mes pattes ne sachant pas si je devais aborder le sujet avec lui. Après tout il avait quitté les clans. Je soufflais puis lui confiais mes angoisses et mes peurs.

« Tu en as peut-être entendu parler mais une guerre se prépare. Mon clan va y être mêlé alors qu'on n'a rien à voir avec tout ça. Surtout que cette guerre n'a pas vraiment de raison d'être ! Je n'ai pas envie de risquer ma vie là-dedans. »
Je n'avais vraiment pas envie de rejoindre mes ancêtres maintenant. D'ailleurs que pensait le clan des étoiles de tout ça ?J'avais encore de nombreuses lunes devant moi. De plus si l'on perdait cette guerre qu'adviendra le clan ? Notre territoire sera-t-il réduit ?
Nous ne pouvions pas nous le permettre surtout si la saison froide est rude mais puisque le chef l'avait décidé ainsi il fallait obéir. Étoile Barbue avait fait le mauvais choix en décidant de se mêler des affaires des autres. Il avait aussi cédé à sa rancoeur risquant alors les vies de nombreuses personnes. Si nous perdions cette bataille j'aurais bien du mal à lui pardonner cette faute. Je ne regardais plus mon protégé fixant la sombre et mystérieuse forêt.
« N'y celle de mes proches. »
Ma voix n'avait été qu'un murmure se perdant dans la forêt emporté par le vent. Peut-être l'apprenti l'avait-il entendu ou peut-être pas cela m'importait peu. Je m'étais dit ça à moi-même en espérant qu'en le disant ma demande se réaliserait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi    

Revenir en haut Aller en bas
 
On est des êtres imparfaits, et c'est pour ça que t'es là pour moi
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Video : Les derniers maîtres de la Martinique
» Mon RP ( TRES court... )
» TRES BELLES IMAGES
» Un-dos-tres, chachacha •• Jaelynn.
» TRES BIENTOT JE VAIS READAPTER, NATIONALISER, LAVALASALISER CE TEXTE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Quatre Clans, Une Destinée :: Partie RPG :: Terrains communs :: La Forêt des Ombres-