Quatre Clans, Une Destinée

Thème Autumn 2018 © Twist
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Quatre Clans, Une Destinée !
Un recensement est en cours ici, il prend fin le 13 Octobre !
Tous les Clans sont ouverts.

Partagez | 
 

 Étoile Fauve ▬ Rugissement.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Admine Twist ▬ Chef du Clan des Bois

avatar
Messages : 1716
Date d'Inscription : 30/07/2015


Personnage
Âge: 52 lunes (Septembre)
Rang: Chef
Votre Personnage
:
MessageSujet: Étoile Fauve ▬ Rugissement.   Lun 5 Mar 2018 - 12:08

▬ Bienvenue

Noms : Patte Fauve, Nuage Fauve, Tâches Fauves, Étoile Fauve
Âge : 42 lunes
Sexe : Mâle
Clan : Clan des Bois
Rang : Chef

PUF : Twist
Âge : 17 ans
Autre Comptes : Non
Commentaire : Rien

A votre propos
Étoile Fauve
Caractère
Ambitieux ▬ Autoritaire ▬ Bienveillant ▬ Charismatique ▬ Coléreux ▬ Confiant ▬ Courageux ▬ Courtois ▬ Dévoué ▬ Digne ▬ Énigmatique ▬ Fier ▬ Franc ▬ Galant ▬ Jaloux ▬ Juste ▬ Lunatique ▬ Mature ▬ Nerveux ▬ Objectif ▬ Possessif ▬ Protecteur ▬ Rancunier ▬ Tendre ▬
Et parfois : Imprudent ▬ Impatient ▬ Impulsif ▬ Intrépide.

Étoile Fauve a de nombreuses valeurs, la plus important pour lui : le respect. Si cette valeur est bafouée à son égard ou dans son clan, il risque de ne pas garder son calme bien longtemps. Il a toujours été ambitieux sinon, jamais il n'aurait eu sa place de leader.

La matou a également tous les atouts pour être meneur : juste, mature, dévoué, digne, objectif. Aux premiers abords il semble être le meneur parfait cependant il est très rancunier et a souvent trop confiance en lui. Il peut aussi se montrer impulsif, colérique, impatient lorsque quelque chose touche directement ses proches ou même son Clan. Il n'est pas de nature bagarreur mais s'il faut sortir les griffes il le fera sans hésiter après avoir – bien sûr – essayé d'autre méthode pacifique.

Le meneur au pelage de feu a une grosse carapace. Il ne dit pas ce qu'il ressent. Personne ne connaît réellement ses sentiments. Il a un air sévère, fier et très énigmatique qui lui donne énormément de charisme.
Physique
Une épaisse silhouette se mouve à l'horizon. En s'approchant, on voit nettement un matou imposant, large d'épaule, plutôt haut sur patte. Ce matou, c'est Étoile Fauve. Ce-dernier arbore une mi-longue et très épaisse pelisse couleur feu tigrée sur laquelle apparaît une tâche blanche au niveau de son poitrail qui lui donne un air très fier.

De plus, on distingue les célèbres yeux d'une teinte ambrée très profonde, impénétrable et totalement déstabilisante. En se faufilant au côté du meneur, on entend ses paroles sortant de sa gueule qui émet une tonalité très grave qui lui offre énormément de charisme.

Gracieux, élégant et imposant, voilà comment résumer le terrible physique du meneur.
Histoire

« A l'attaque ! Roaaaaar !»

Je me jette sur Maman, Rêves Nocturnes et lui mord l'oreille. Ma sœur, Patte Rousse, est à mes côtés, c'est mon portrait craché mais avec une fourrure plus clair et les yeux bleus de Papa. On se lance à l'abordage de la litière de Maman mais elle soupire et nous dit qu'il est tard et qu'il nous faut nous coucher. J'ai grandis ici, dans cette douce litière aux côtés de ma jolie famille. On est très soudés et on se dit tout. Tout. Tout. Tout.

J'ai passé 6 lunes dans cette pouponnière a à peine sortir pour voir les guerriers et les embêter. Mon Papa, Croc Sauvage ne venait pas trop nous voir mais lorsqu'il venait nous étions tellement fiers. Il était lieutenant, vous imaginez ? Déjà tout petit je voulais être à sa place.

Puis vins le jour de notre baptême, nous avons eu nos noms d'apprentis : Nuage Roux et Nuage Fauve. Je rejoins alors la tanière des apprentis avec déjà deux autres chats : Nuage de Sable et Nuage d’Ébène. Rapidement, je me pris d'affection pour Nuage de Sable, une apprenti très compétente au pelage crème. Je commençais mes entraînement avec ma sœur, ou tout seul avec mon mentor : Pelage d'Ours. C'était mon modèle. Je l'admirais mais lui était pas très joyeux de s'entraîner avec moi. Il était tellement fort !

Après trois lunes d'entraînement, les trois apprentis et moi sortons discrètement du camp pour nous promener et jouer à la Guerre en écho aux histoires des anciens. Nous chahutons et un bruit éveille notre attention. On se retourne et une énorme bête noire et blanche grogne et court vers nous. Les yeux écarquillés, paniqués nous fuyons en courant. Nuage Roux, ma sœur est derrière moi mais se laisse vite distancer. Un éclair brun apparaît et se jette sur le blaireau. Pelage d'Ours!!! Et un autre se place devant nous et son odeur m'est plus que familière. Papa!!! Ils se jettent tous les deux sur la grosse bête et la font fuir. Lorsqu'ils se retournent vers nous on se fait tout petit et j'avance vers eux et derrière eux je vois le corps inanimé de ma sœur …

« Nuage Roux ? dis-je en donnant de petit coup de patte sur le ventre de ma sœur Réveille toi c'est pas marrant on a pas fini la guerre ! »

Je me mets à chouiner comme un chaton. Papa pose sa queue sur mon épaule et me donne un coup de museau les yeux emplis de larmes. Je le regarde, je vois même plus d'énervement dans ses yeux … Nous n'aurions jamais dû sortir du camp, c'était inconscient. Comment expliquer ça à Maman … elle va être anéantie!

De retour au camp, le chef grimpe sur le promontoire et annonce la triste nouvelle. Papa est aux côtés de Maman et elle pleure à chaude larme, cette image me déchire le cœur et je me fis la promesse de plus jamais faire de mal à quelqu'un que j'aime. La sentence fut prononcé elle aussi : nous étions tous les trois de corvées de litières jusqu'à la fin de notre entraînement soit pendant 3 lunes.

Pendant ces 3 dernières lunes d'entraînement, Nuage de Sable était très présente pour moi, nous nous racontions tout, nous étions très proche. Ces 3 lunes défilèrent très vite. Le jour de notre baptême était arrivé, le meneur n'était pas ravi de nommer guerrier les trois chats à l'origine de la disparition d'un chaton prometteur. Maman et Papa étaient cependant très fier de moi, ils avaient fini par faire leur deuil mais ils auraient tellement aimé qu'elle soit avec nous.

Je devins Tâches Fauve, Nuage de Sable devins Rose des Sables et Nuage d’Ébène pris le nom d’Écorce d’Ébène. Nous étions tous les trois très complices et rapidement, la relation que j'avais avec Rose des Sables évolue et elle devint ma compagne.

Notre complicité avait eu raison de notre amitié. Écorce d’Ébène était très jaloux, lui aussi était amoureux de la guerrière sable. Un jour, au beau milieu du camp il se mit à m'insulter, à se montrer agressif, à me dire que c'était la sienne. Un combat éclata alors. Il prit rapidement fin lorsque Papa rugit du haut du promontoire, il venait de rendre visite au meneur malade.

Aucune sanction ne fut prononcé, Papa nous a juste remonté les bretelles et nous a fait promettre de ne pas recommencer. Notre amitié n'était plus, nous étions devenus rivaux. La belle Rose des Sables m'avait choisit, j'ignore pourquoi. Notre relation était belle, pure, sincère.

Bien des lunes plus tard, nous avions bien grandit. Papa était devenu chef suite à la mort du précédent, Maman avait rejoint la tanière des anciens des suites d'une blessure lors d'un simple entraînement. Rose des Sables et moi allions être parents. Parents. Vous imaginez ne serait-ce qu'un instant ? J'étais comblé de bonheur et cette annonce redonna à mes parents une énergie nouvelle.

Le jour de la mise bas était venu, j'étais aux côtés de ma belle guerrière, truffe à truffe, prêt à accueillir ce bel événement. Bel événement. Que dis-je. Celui-ci vira au drame. La mise bas se passe très mal, les contractions sont très fortes et cela dure pendant plusieurs longues heures. Rose des Sables est épuisée, elle ne peut plus contrôler son corps et son sang se vide sur la litière. Un petit paquet tombe enfin sur la litière : le premier est mort. Un deuxième arrive, il respire à peine, le guérisseur me le tend et me dit de le réchauffer au risque de le perdre aussi. Un gémissement puissant transperce la pouponnière. Je me tourne vers Rose des Sables, les contractions s'étaient arrêtées mais son souffle aussi. Je lâchais le petit et me jetais à ses côtés en sanglots. Ma douce est morte.

Je ne suis que l'ombre de moi-même depuis voilà des lunes. Je me fichais de tout. Je refusais de voir le chaton et je l'avais confié à une reine pour qu'elle l'allaite. Une nuit, lorsque la reine était assoupie, je pris le chaton dans la gueule et sortit du camp discrètement pour que personne ne me surprenne. Je le posais à la frontière avec le Clan des Flammes en priant pour que quelqu'un le récupère. Bien que je ne l'aime pas, je ne veux pas sa mort, il est le dernier vestige de mon passé.

Je rentrais au camp avec la même discrétion et partit me coucher. Un cri d'alarme me réveilla. La reine geignait dans le camp disant que son chaton avait disparu. Je pris un air surpris, abattu pour que personne ne se doute du cruel acte que je venais de faire.

Le soir même, pris de remords, je partis en courant à la frontière cherchant désespérément la boule de poils. Il n'y était plus. Je rentrai au camp encore plus déçu de moi-même. Je me renfermais alors sur moi même pendant de nombreuses lunes.

Cet événement à bouleversé ma vie. Je ne savais plus qui j'étais, où je devais aller, ce que je faisais. Un matou est alors apparut dans ma vie, Souffle des Tornades. Ce guerrier était un grand mâle à la pelisse mi-longue blanche et aux magnifiques yeux bleus. Il m'a sauvé. Il m'a aidé à remonter la pente, à réapprendre à être heureux. Je lui dois tout. Mais tout cela était bien trop beau pour être vrai. Pelage d'Ondée, le père d’Éclair Blanc, était un traitre. Il donnait des informations sur notre clan aux clans adverses. Et ce qui devait arriver, arriva. Le Clan de la Neige mena l'attaque. Un guerrier adverse tua sans scrupule Souffle des Tornades, mon ami, mon frère. Tout cela était la faute au père. Il fut banni. Le fils lui, fut gracié bien qu'il ait reconnu avoir aidé son père. Je lui en veux et je le déteste. Je me suis promis de le détester tout ma vie. C'était une enflure. Jamais je ne pourrai lui pardonner sa traitrise. Ma rancune sera sans faille.

Maman mourut. Papa mourut. le deuil fut long, j'avais tant perdu. Je fus rapidement projeté au rang de lieutenant puis de chef – sûrement grâce à mon père. Les responsabilités et la prise de pouvoir me fit oublier mon fils disparu mais n'arrivait pas à m’ôter l'image du corps sans vie de Rose des Sables.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Étoile Fauve ▬ Rugissement.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Du nouveau sur la toile--L'autreTV.com
» Yosei, l'étoile du matin
» Boule de poil sur la toile
» Poussière d'Étoile
» Toile d'Araignée : Te prendras-tu dans ma toile ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
-