Quatre Clans, Une Destinée

Thème Été 2018 © Corby
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Bienvenue sur Quatre Clans, Une Destinée !
Nouveautés :
05/03/18 : Le forum est remis à neuf !
Tous les Clans sont ouverts.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Guerrier

avatar
Messages : 161
Date d'Inscription : 05/04/2018


Personnage
Âge: 42 lunes
Rang: Guerrier
Votre Personnage
:
MessageSujet: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Ven 8 Juin 2018 - 15:26

Cœur de Roc parcourut des yeux la combe avec le désespoir du guerrier confiné au clan. Confiné n’était pas le mot, le matou aurait très bien pu partir chasse tranquillement mais il n’en avait pas envie. Si la solitude lui tendait la patte, il n’avait aucune envie de la saisir. Sa compagne était partie en patrouille et il se retrouvait tristement seul. Il pensa alors à rejoindre le terrain d’entraînement  pour observer si quelques apprentis, notamment ses petits, s’exerçaient au combat. Il aimait bien les regarder avec un œil taquin pour leurs mentors et un autre exigeant voire sévère pour les jeunes chats. Il grimpa donc jusqu’à la combe sablonneuse et y aperçut seulement ses quatre filles. Levant la tête il chercha du regard Nuage du Cygne ou bien Flamme Rousse avant de se rappeler que ce dernier devait encore régulièrement vérifier avec le guérisseur la récupération de sa morsure de serpent. Le lieutenant étant en soin toute la journée, son apprenti était donc dispensé d’entrainement.

L’idée vint soudainement à la tête de Cœur de Roc. Il rejoignit rapidement le camp d’un pas rapide qui traduisait son enthousiasme et chercha avec vivacité son fils. Il le trouva près de la tanière des apprentis. Il s’approcha avec les yeux luisants. Il venait de trouver son compagnon de chasse.

- Bonjour Nuage du Cygne. Je suppose que tu es privé d’entraînement étant donné que Flamme Rousse est en repos. Que penses-tu de m’accompagner chasser ? Je pourrais te montrer quelques techniques de combat !

Trop content d’avoir trouvé quelqu’un avec qui faire un tour dehors, il en oublia presque qu’il s’agissait de son fils avec qui il n’avait pas passé un instant et à qui presque pas adressé la parole depuis son baptême d’apprenti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprenti

avatar
Messages : 128
Date d'Inscription : 28/03/2018


Personnage
Âge: 6 lunes
Rang: Apprenti
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Ven 8 Juin 2018 - 23:14

Jeune apprenti, Nuage du Cygne s'était vu accorder une place pour lui tout seul dans la tanière des novices ! Elle lui avait paru immense, mais comme ses congénères avaient l'air tout à fait à l'aise dans les mêmes conditions, il n'avait pas fait la chochotte et s'y était habitué plutôt rapidement, lui aussi. Cependant, la tanière, c'était JUSTE pour dormir ! Il passait l'essentiel de son temps devant, à un endroit où ceux qui passaient pouvaient facilement le voir pour lui confier un poste ou un travail quelconque. Il était surtout là parce qu'on avait fini par s'énerver de le voir s'éloigner sans cesse du camp dès qu'on avait le dos tourné. Mais il ne prenait pas mal la punition, au contraire : à six lunes, il s'imaginait qu'on lui trouverait toujours de quoi s'occuper s'il ne se planquait pas trop, et c'était avec son enthousiasme si particulier qu'il s'était rapidement vu confier, lorsque Flamme Rousse ne s'occupait pas de lui, des missions de la plus haaaaaaaaaaaaaaute importance comme le remplacement de la vieille mousse dégoûtante des anciens incontinents, ou bien le nettoyage de la pouponnière. Curieusement, son zèle et son énergie avaient assez rapidement plu aux anciens, et les chatons aimaient bien le revoir passer de temps en temps, il en était sûr. Ça compensait pas mal avec la froideur et la lassitude dont faisaient parfois preuve les chats d'âge moyen confrontés à ce mioche surexcité.

Chaque soir, il racontait ses journées extraaaaaaaordinaires, souvent à l'une de ses sœurs qui se contentait de rire un peu, et il se sentait incroyablement bien. Bon, Flamme Rousse ne lui avait toujours pas appris à couper en deux les renards et à arracher les oreilles des blaireaux, mais cela finirait bien par arriver ! En fait, comme il commençait tout juste à chasser, il voyait sans peine qu'il apprenait des choses et ça renforçait sa motivation. D'un autre côté, il voyait beaucoup moins souvent sa mère, qui avait repris ses fonctions de guerrière, et même si celle-ci ne l'oubliait pas (elle le lui avait dit), ça lui faisait tout drôle d'être souvent seul, sans que personne lui ait explicitement rien interdit. D'où les nombreuses escapades qui avaient agacé un certain nombre de patrouilleurs.

Ce jour-là, Nuage du Cygne avait décidé d'obéir, et devant la tanière des apprentis, il cherchait une bêtise à faire qui ne l'éloignerait pas du camp lorsque son père avança dans sa direction.

" Papaaaaaaaaaaaaaaa !
s'exclama-t-il, pas tellement moins chaton qu'auparavant.
- Bonjour Nuage du Cygne. Je suppose que tu es privé d’entraînement étant donné que Flamme Rousse est en repos. Que penses-tu de m’accompagner chasser ? Je pourrais te montrer quelques techniques de combat ! "

Accompagner son incroyable et formidable géniteur à la chasse ? Les petits yeux gris du jeune mâle en pétillaient d'excitation !

" Oh oui oh oui !!!! Dis ! On part quand ?! Ça va être géniaaaal ! On va où ? Tu sais qu'hier avec Flamme on a vu une SOURIS ?!!! SISI c'est vrai je te jure !!! " s'exclamait-il, candide, sans vraiment laisser le temps à son père de lui répondre.

Nuage du Cygne était toujours petit et maigre, pour un apprenti de son âge. Personne, sauf peut-être sa mère, ne se doutait à l'époque qu'il grandirait un peu tard mais assez brusquement et significativement, lorsque les gènes de son père se réveilleraient davantage. Il ressemblait encore beaucoup plus à un chaton qu'à un adulte, et son comportement rendait l'anomalie encore plus évidente : tout le monde recevait facilement sa confiance aveugle et le petit avait le don de prendre pour des promesses de simples affirmations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
Messages : 161
Date d'Inscription : 05/04/2018


Personnage
Âge: 42 lunes
Rang: Guerrier
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Sam 9 Juin 2018 - 15:29

Dans un surplus d’enthousiasme, l’apprenti gris s’exclama :

- Oh oui oh oui !!!! Dis ! On part quand ?! Ça va être géniaaaal ! On va où ? Tu sais qu'hier avec Flamme on a vu une SOURIS ?!!! SISI c'est vrai je te jure !!!

Il se mit sur ses pattes et Cœur de Roc sonda son fils, toujours aussi maigrichon et naïf. Sans faire attention aux grandes déclarations que Nuage du Cygne lui lançait et tout ses exploits réalisés en compagnie de son mentor, il souffla et répondit comme s’il s’agissait de ce qu’il y’avait de plus logique :

- Nous allons à l’étang. Allez, on y va !


Sans un regard de plus pour son fils, le matou fit demi-tour sachant pertinemment que Nuage du Cygne serait sur ses talons. Ils passèrent ensemble l’entrée du camp et le guerrier gris accorda un hochement de tête à son camarade en faction. Aussitôt en dehors, il se lança au petit trot dans la direction du plan d’eau avec l’enthousiasme qu’on connait à l’hyperactif qui peut se lâcher. Il respira profondément l’odeur enivrante des différentes plantes qui se pavanent au soleil.

Ainsi ils évoluèrent ensemble jusqu’au terrain regorgeant de gibiers. C’était un endroit qu’affectionnait particulièrement Cœur de Roc. On y trouvait toutes sortes de petites bêtes qui venaient se désaltérer dans l’étang. Le matou brun s’approcha trottinant de l’eau et vint y laper bien volontiers quelques coups de langue qui se rafraichir par la chaleur environnante. En relevant les yeux il aperçut son reflet dans la surface lisse du petit lac. Ses prunelles vertes et ses larges épaules toisant une grande majorité de chats. Il avisa ensuite le reflet de son fils et encore une fois, il fut frappé par la carrure si frêle de Nuage du Cygne par rapport à la sienne. Sa tête si svelte par rapport à la sienne. Il releva la tête vers l’apprenti pour s’assurer que ce n’était pas l’eau qui lui jouait des tours mais l’image de son fils était toujours la même. Un peu mal à l’aise, il s’assit et entreprit de faire la toilette de sa patte.

A vrai dire, Cœur de Roc n’arrivait pas à comprendre pourquoi avec ses gênes de colosse, Nuage du Cygne restait si petit et si filiforme. Sans parler de son esprit toujours aussi juvénile et puéril qui agaçait l’exigeant et regardant père qu’était Cœur de Roc. Enfermé dans un mutisme qui grandissait et le gênait, le vétéran, surentraîné à la chasse, distingua furtivement un mulot au coin de son œil. Ravi de trouver une raison de se défaire de l’oppressant besoin d’être un bon père malgré la déception que le physique de Nuage du Cygne lui murmurait, il se leva et lança à l’apprenti :

- Dis-moi, tu as déjà attrapé un mulot avec Flamme Rousse ? Parce que je suis convaincu qu’avec un peu d’attention tu peux attraper celui-là.

Il lui pointa du bout de la patte de dernier endroit où il avait aperçut la proie. Cœur de Roc n’était pas réellement convaincu que son fils arriverait à l’attraper mais il devait le voir à l’action. Il devait se baser sur plus que juste son apparence physique tristement ordinaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprenti

avatar
Messages : 128
Date d'Inscription : 28/03/2018


Personnage
Âge: 6 lunes
Rang: Apprenti
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Sam 9 Juin 2018 - 21:57

Le gamin finit par comprendre que s'il ne se taisait pas, son père ne pourrait jamais lui répondre, et finit par fermer le bec en lui lançant un regard impatient et réjoui. Confronté aux évènements les plus banals, Nuage du Cygne semblait souvent émerveillé, tel un enfant qui, en découvrant un brin d'herbe ou un bout de bois, ne pouvait s'empêcher de se poser tout un tas de questions à son sujet.

" Nous allons à l’étang. Allez, on y va ! " lança Cœur de Roc, et rapidement, il se retourna.
" Tu t'enfuiras pas !!! " l'avertit le gamin en se jetant à ses trousses. La différence de taille entre leurs pattes forçait presque Nuage du Cygne à courir pour avancer au même rythme que son père lorsqu'il trottait. Et cet effort mobilisait tellement son attention et son énergie qu'il n'eut pas vraiment le temps de se laisser distraire par les arbres et les buissons épineux dans lesquels quelques fleurs sauvages se refermaient pour devenir des petits fruits de toutes les couleurs.

Essoufflé, Nuage du Cygne masqua tout de même sa fatigue lorsqu'il fut arrivé, car il essayait d'imiter son père qui n'avait nullement l'air d'avoir fait un gros effort. A côté de lui, il but quelques lapées d'eau, non pas parce qu'il se sentait assoiffé, mais là encore pour suivre l'exemple. Le gamin avait à peu près compris qu'il ne fallait pas trop accorder son attention aux silhouette félines qui se formaient sur l'eau lorsqu'il s'en approchait, pour avoir déjà essayé de se bagarrer contre l'une d'entre elles une fois, en vain. On avait dû le tirer de l'eau sans qu'il ait vraiment compris comment l'inconnu avait fait pour lui filer entre les griffes !

Mais là, il voyait bien que son père regardait les deux chats dans l'eau, aussi leur lança-t-il un coup d’œil un peu inquiet que celui de droite lui rendit. Il remarqua que le chat de gauche ressemblait un peu à son père et s'apprêtait à en faire la remarque à voix haute lorsque ce dernier se mit à regarder dans un coin, les oreilles redressées, tout tendu.

Ce qui voulait dire " Tais-toi, j'ai vu quelque chose ". Docile et curieux, le jeune apprenti lança donc de petits coups d’œil dans toutes les directions, espérant en voir davantage.

" Dis-moi, tu as déjà attrapé un mulot avec Flamme Rousse ? Parce que je suis convaincu qu’avec un peu d’attention tu peux attraper celui-là.
- J'ai failli mais il avait bougé ! "
répondit-il, en chuchotant avec beaucoup moins de discrétion que son père, frémissant de colère au souvenir de l'ingrate bestiole qu'il avait essayé d'aborder en lui promettant qu'il la présenterait à ses copains qui l'attendaient sur le tas de gibier.

Son père lui montra une direction avec l'une de ses pattes, et il regarda par là, mais fut surpris de ne rien voir.

" Il est par là ? Où ça ?! " s'étonna l'ingénu, qui n'était pas précisément attentif dans son observation. Mais comme il se souvint qu'il fallait faire silence à la chasse, il redressa les oreilles lui aussi, façon de faire comprendre à son père qu'il n'entendrait RIEN DU TOUT si on lui répondait, et surtout pas le mulot.

Précautionneux mais maladroit, Nuage du Cygne recula et contourna son père pour se diriger très lentement dans la direction indiquée. Il faisait très attention à ne pas faire de bruit avec ses pattes, mais ne se méfiait nullement du bruissement de sa queue et de son ventre contre les herbes assez hautes. Lorsqu'il entendit un petit mouvement, non loin de lui, il abandonna toute discrétion et se jeta vers l'endroit où s'était tenu le mulot quelques secondes auparavant. Il n'y était plus, mais son odeur était restée derrière lui.

Sans se décevoir, le gamin renifla les lieux, sûr que s'il s'y prenait correctement, il finirait par sentir une piste, quelque chose, pour savoir par où la proie était partie. Il lui fallut de nombreuses secondes pour comprendre dans quelle direction le mulot avait bondi en l'entendant, et davantage de temps encore pour parcourir un petit mètre de chemin. Puis la piste semblait se perdre dans des hautes herbes à travers lesquelles il n'aimait pas renifler parce qu'elles lui frottaient sans cesse les moustaches.

" Je l'ai pas vu mais je l'ai senti et même entendu !!!! C'était un mulot ? Un vrai ?! " s'exclama-t-il ensuite, comme s'il s'agissait d'une découverte importante qui allait changer la face du monde. " Tu penses qu'il y en a des comme lui par ici ? Il a peut-être de la famille !!! "  reprit-il, bizarrement sérieux. Depuis qu'il avait appris que même chez les animaux, il y avait des mâles, des femelles et des petits, il aimait bien se donner des airs de professionnel en étalant ses maigres connaissances au maximum.

A moitié attentif par la suite, l'apprenti essayait de humer l'air comme le faisaient les chasseurs expérimentés, comme si l'odeur d'un mulot allait resurgir soudain de derrière une feuille. Il ne s'en doutait pas le moins du monde, mais c'était assez comique de le voir faire ça le vent dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
Messages : 161
Date d'Inscription : 05/04/2018


Personnage
Âge: 42 lunes
Rang: Guerrier
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Dim 10 Juin 2018 - 13:14

Tout excité par la découverte de son père, l’apprenti se lança non sans maladresse vers la cachette du rongeur. De son œil expert, Cœur de Roc examina Nuage du Cygne comme si c’était le jour de son examen final. Pourtant il fallait bien se le dire, il n’en avait pas le niveau. Il vient d’être nommé apprenti… Se consola le matou avec un mauvais goût amer dans la gorge. L’apprenti bien qu’avançant à pas feutrés ne faisait nullement attention à tout le bruit que son pelage dense générait en glissant contre les herbes et les branches. Soudain ses oreilles se levèrent au dessus des timides pousses qui devaient le cacher, se faisant largement voir par tout être vivant et, alors que Cœur de Roc serait resté caché pour préparer son attaque, Nuage du Cygne bondit à plusieurs longueur de queues de hauteur et sans grande surprise rata sa proie.

Le guerrier souffla, déçu de cet échec cuisant. Pourtant l’apprenti ne démordit pas et continua à renifler le sol espérant bêtement trouver la piste du mulot qui devait se trouver à cet instant même à bien des lieues plus loin. Finalement il lâcha l’affaire, tout de même fier de lui :

- Je l'ai pas vu mais je l'ai senti et même entendu !!!! C'était un mulot ? Un vrai ?! Tu penses qu'il y en a des comme lui par ici ? Il a peut-être de la famille !!!


Le gamin continua à renifler vainement pour trouver d’autres odeurs de proies mais si bruyamment que tous les gibiers aux alentours l’auraient entendu. Désespéré de son manque de tact, Cœur de roc se rapprocha de son fils avec nonchalance. Finalement suffisamment près pour lui parler discrètement et doucement, il miaula :

- Tu dois essayer d’être plus vigilant aux bruits que tu fais, le gibier t’entend bien mieux que je t’entends, c’est pour te dire, alors fais très attention.
Cœur de Roc se repassa l’attaque ridicule de Nuage du Cygne dans sa mémoire et reprit, tu dois aussi faire plus attention à ta position tiens, regarde.

Le guerrier brun se baissa sur ses pattes si bas qu’il sentait ses moustaches frôler l’herbe. La position tirait sur ses épaules et il sentait ses muscles s’échauffer mais il cligna des yeux pour se détacher de la douleur puis aussi silencieux que la nuit, il fit quelques pas rapides pour rejoindre une touffe d’herbe plus lointaine. Se relevant, il se tourna vers son fils et lui lança :

- Tu vois, il ne faut pas faire de bruit sinon tu n’attraperas jamais rien. Allez, viens-là
, l’invita-t-il à le rejoindre.

Il leva le nez et huma l’air, il sentit une puissante odeur de rossignol. Le volatil devait sans doute se trouver dans un des arbres qui les surplombaient. Il leva les yeux discrètement et aperçut l’oiseau qui les regardait avec des yeux ronds et s’était tu pour se faire discret. Cœur de Roc ne s’attendait pas à ce que l’apprenti ne l’attrape, lui-même en aurait certainement été incapable vu la hauteur à laquelle s’était perché le rossignol, mais il espérait au moins qu’il arriverait à l’identifier à l’odorat. Rabaissant les yeux pour que Nuage du Cygne ne soit pas influencé, il lui lança :

- Maintenant, essaie de flairer une proie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprenti

avatar
Messages : 128
Date d'Inscription : 28/03/2018


Personnage
Âge: 6 lunes
Rang: Apprenti
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Dim 10 Juin 2018 - 23:01

Au début, l'apprenti avait vraiment foi en ce qu'il faisait, mais quelques regards en coin lui révélèrent que son père ne semblait ni très emballé ni très convaincu par ses tentatives, et même si Nuage du Cygne feignait de ne pas s'en rendre compte, plus le guerrier parlait, plus ça devenait difficile de ne pas se laisser abattre ! Il avait un enthousiasme hors du commun, mais c'était un enthousiasme qu'il était incapable de savourer seul, le petit avait désespérément besoin de le partager.

" Tu dois essayer d’être plus vigilant aux bruits que tu fais, le gibier t’entend bien mieux que je t’entends, c’est pour te dire, alors fais très attention. Tu dois aussi faire plus attention à ta position tiens, regarde. " expliqua le guerrier brun-gris, qui ne semblait pas intéressé par la recherche de la famille Mulot.

Il marcha dans l'herbe, les pattes à moitié fléchies pour avoir la tête et le ventre très près du sol. Flamme Rousse lui avait déjà montré la position du chasseur, mais Nuage du Cygne ne comprenait pas pourquoi lui aussi devait s’aplatir encore plus alors qu'il était déjà tout petit. En revanche, il appréciait avec extase et incompréhension le silence qui semblaient entourer les adultes lorsqu'ils se déplaçaient ainsi. Lui-même n'était jamais tellement attentif au bruit qu'il faisait, mais il se doutait bien que comparé à eux, il marchait sûrement avec autant d'indiscrétion qu'un de ces monstres que lui avaient décrit sa mère, ceux qui faisaient de la lumière la nuit et qui écrabouillaient les idiots qui voulaient jouer au plus malin avec eux.

" Tu vois, il ne faut pas faire de bruit sinon tu n’attraperas jamais rien. Allez, viens-là. " poursuivit la voix calme de Cœur de Roc.

Le fils était persuadé, à la façon de parler de son père, qu'il ne s'agissait que d'un exercice et qu'il n'y avait pas la moindre proie au bout du chemin. Il regrettait un peu de s'éloigner du coin où il avait perdu la trace de Monsieur Mulot, mais n'en montra rien, et essaya d'imiter les pas du chasseur de son mieux, même s'il ne se baissait qu'un tout petit peu, à la limite où ce n'était pas encore désagréable. Il entendit plusieurs fois quelques frottements irréguliers derrière lui et résista à l'envie de se retourner. A mi-chemin, il comprit qu'il s'agissait de son idiote de queue qui allait tantôt trop à droite tantôt trop à gauche sans qu'il y fasse vraiment attention.

Il décida donc de la faire remonter et de la tendre autant que possible, mais cela lui coûtait pas mal d'attention et d'énergie, aussi oublia-t-il, à la fin de sa marche, la délicatesse du pas du chasseur. Arrivé finalement aux pattes de son père, Nuage du Cygne lui adressa un grand sourire un peu exagéré, à la manière d'un petit insolent débordant d'énergie qui se disait que l'exercice avait été beaucoup trop facile pour lui.

" Maintenant, essaie de flairer une proie. "

Il voulut protester que Monsieur Mulot s'était sûrement enfui de l'autre côté, mais ses mots se perdirent lorsqu'il se répéta l'ordre de son père. Essaie de flairer une proie. Flairer une proie. Trop cool ! Les yeux écarquillés et les oreilles redressées, le gamin avança un peu la tête devant lui, comme s'il savait déjà dans quelle direction il fallait renifler.

Sauf qu'en fait, non, cette direction-là ne semblait sentir rien du tout ! Du coup, un peu brusque, il vira de 90 degrés sur la droite. L'odeur était un peu différente et même s'il ne comprenait pas tellement ce qu'il sentait, il se dit que ça voulait forcément dire que par là, c'était mieux. Il ne reconnaissait pas du tout l'odeur des mulots mais assez rapidement après avoir tourné la tête dans tous les coins, il comprit qu'il y avait bel et bien une proie, un oiseau, qui avait dû passer ici.

" Je le sens mais il n'est pas là. " renifla-t-il, sans qu'on puisse vraiment savoir s'il humait encore ou s'il s'agissait d'un petit sanglot réprimé de désolation. " Je l'ai même pas entendu s'envoler... " murmura-t-il ensuite, plus pour lui-même que pour son père. Son attitude plus renfermée soudain avait quelque chose de mystérieux. Était-il en train de pleurer confusément dans sa tête, malheureux jeune idiot qui n'était pas capable d'entendre un oiseau qu'il aurait sans doute déjà dû voir s'envoler tout près de lui ?

Il se retourna vers son père, la mine insondable. Allait-il brusquement s'exclamer, les yeux inondés de larmes, qu'il était désolé, affreusement nul, et qu'il n'avait pas écouté son père et qu'il avait dû faire beaucoup trop de bruit et que maintenant, même si trente-six sosies de Petite Tempête se mettaient à miauler à côté de lui il n'y aurait pas de différence ?

" Je comprends pas comment ça se fait que je le sente mais qu'il soit nulle part. " déclara-t-il à son père, finalement convaincu qu'il y avait un truc, une embrouille, quelque chose qu'il ne savait pas mais qu'on aurait dû lui expliquer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
Messages : 161
Date d'Inscription : 05/04/2018


Personnage
Âge: 42 lunes
Rang: Guerrier
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Lun 11 Juin 2018 - 12:48

Tout en gardant un œil sur l’oiseau, Cœur de Roc examinait la recherche assidue de l’apprenti. Seulement là où il se trompait était qu’il avait collé son museau au sol pour suivre une quelconque piste. Ne devinait-il donc pas que les oiseaux se trouvaient bien souvent au dessus de nos yeux et pas par terre comme les souris ? Le matou fronça légèrement les sourcils, surpris qu’il ne fasse pas le lien. Finalement le petit se releva et lança :

- Je le sens mais il n'est pas là. Je l'ai même pas entendu s'envoler...

Les yeux de Cœur de Roc se plissèrent, espérant voir le gamin lever les yeux au ciel et finalement apercevoir le rossignol. Au moins il avait identifié l’odeur comme celle d’un volatil. Mais au lieu de se ressaisir et sonder les cimes des arbres alentours à la recherche de l’oiseau, il fut étrangement abattu, ses oreilles retombant mollement sur sa tête. Le guerrier pencha sa tête, intrigué, que lui arrivait-il donc ? Pourquoi ne se secouait-il pas pour rechercher la bête ? Cela ne ressemblait absolument pas à Nuage du Cygne, le morveux était habituellement si enthousiaste et énergique qu’il ne trouvait pas ses proies non pas parce qu’il ne les cherchait pas, mais parce qu’il les faisait fuir en un moindre temps. Cœur de Roc sentit son sang s’échauffer, mais que faisait-il donc ? Etait-ce donc lui son fils ? Ce mollasson chat désespéré et désespérant ?

- Je comprends pas comment ça se fait que je le sente mais qu'il soit nulle part.

Nuage du Cygne s’était tourné vers lui, le regard moitié implorant, moitié stupéfié. Cœur de Roc devina que derrière sa petite tête, son cerveau bouillonnait. Le matou se surprit lui-même à ronronner d’amusement. Finalement il leva les yeux et pointa du bout de la queue le nid de l’oiseau qui, en voyant les deux regards se tourner vers lui, s’envola bruyamment en déversant une pluie de feuille sur les deux félins. D’un ton pédagogue, le guerrier miaula :

- Quand tu flaires l’odeur d’un oiseau, bien souvent il sera au dessus de toi, dans un arbre. C’est un peu la même chose avec les écureuils, par contre les rongeurs tu les trouveras toujours par terre. Ce ne sont que des réflexes à apprendre et un jour tu les auras, je n’en doute pas.

L’œil soudain taquin, Cœur de Roc se rappela de ses propres années d’apprentissages et du cours qu’il avait reçu de son mentor à propos des réflexes. Juste après lui en avoir parlé, Fumée Noire l’avait surpris en l’attaquant amicalement. Il se souvint avoir sursauté comme un chaton poltron et son père s’était bien moqué de lui. Le matou tourna son regard avers son fils qui semblait toujours observer les cieux et dans un regain de jeunesses, bondit, toutes griffes dedans, sur l’apprenti pour le faire rouler dans l’herbe.

- Voilà encore un réflexe que tu apprendras ! Lança-t-il avec une pointe de taquinerie dans la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprenti

avatar
Messages : 128
Date d'Inscription : 28/03/2018


Personnage
Âge: 6 lunes
Rang: Apprenti
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Lun 11 Juin 2018 - 23:33

Son père avait l'air d'être très content de le voir patauger ainsi, ce qui fit monter une bouffée de colère dans le petit corps de Nuage du Cygne. Il savait déjà où était l'oiseau mais il ne voulait pas l'aider ! C'était vraiment idiot d'être venu chasser avec lui s'il ne faisait rien ! Quand le gamin eut envie de protester contre l'oisiveté de Cœur de Roc, ce dernier lui désigna quelque chose en haut. Toute sa colère devenue curiosité, le mioche regarda à son tour, et FLOC FLOC FLOC, dans un grand vacarme, l'oiseau s'envola et fit tomber autour d'eux quelques feuilles.

Nuage du Cygne en resta coi, et fixa bêtement l'une de ses feuilles tomber lentement jusque dans le lac, incapable de se résoudre à dire, à comprendre ou à faire quoi que ce soit. " Quand tu flaires l’odeur d’un oiseau, bien souvent il sera au dessus de toi, dans un arbre. C’est un peu la même chose avec les écureuils, par contre les rongeurs tu les trouveras toujours par terre. Ce ne sont que des réflexes à apprendre et un jour tu les auras, je n’en doute pas." expliqua Cœur de Roc.

Nuage du Cygne mit un moment à bien comprendre ce qu'on lui disait, puis décida de s'exclamer, soucieux de ne pas passer pour un parfait ignorant, mais avec une mauvaise foi assez géniale : " Mais oui mais toi t'as même pas besoin de lever la tête tellement t'es grand alors forcément c'est plus facile ! "

Ce faisant, il continuait de regarder en l'air, simulant d'être sur une autre piste tout à fait sérieuse que son incroyable talent de chasseur (chat à sœurs) lui indiquait. Et puis d'abord, peut-être que Madame Rossignol n'était pas loin, après tout.

Il eut le souffle coupé lorsque son père chargea, mais ce fut instantanément guilleret qu'il roula dans l'herbe, exagérant même la gamelle qu'il se prenait pour pouvoir se relever encore plus héroïquement.

" Voilà encore un réflexe que tu apprendras ! " le titilla son père. En bagarre comme ailleurs mais en bagarre surtout, Nuage du Cygne ne laissait jamais le dernier mot aux autres. Son énergie brusquement retrouvée, il courut en criant dans la direction de Cœur de Roc, bien décidé à lui faire regretter ce coup plein de fourberie !

Mais sa façon de se battre ressemblait encore davantage aux jeux de chatons qu'aux jeux de guerriers. Il s'accrocha à l'une des pattes du grand chat tigré, comme pour le défier de la bouger plus, et de temps en temps, il la mordillait avec davantage d'affection que de violence.

Naïvement fier de son coup, il ronronnait tout bas, convaincu qu'il venait de convaincre que son père qu'il lui manquait des réflexes à lui aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Guerrier

avatar
Messages : 161
Date d'Inscription : 05/04/2018


Personnage
Âge: 42 lunes
Rang: Guerrier
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Mar 12 Juin 2018 - 19:22

Nuage du Cygne s’attaqua à l’une des pattes de Cœur de Roc dans une sorte de lutte ridicule. Le morveux la mordillait et s’y accrocher vaillamment comme s’il s’agissait d’une terrible menace. Oh, cette bataille aurait sans doute était brave s’il ne s’agissait pas là d’une simple patte de chat.

Le matou regarda l’ingénu d’un air désespéré. Il releva la patte et son fils ne sembla même pas se rendre compte qu’il était soulevé du sol tant il était appliqué à la tâche. Il ronronnait de fierté et avait le pelage orgueilleusement ébouriffé. Finalement Cœur de Roc secoua négligemment sa patte ce qui suffit à dégager Nuage du Cygne qui s’écrasa par terre. En fronçant les sourcils et avec un peu de colère dans le timbre, il expliqua au morveux son erreur :

- Ce n’est pas comme ça qu’il faut se battre quand on est apprenti ! Tiens, dans ce cas il aurait mieux fallu que tu me laboures le ventre avec tes pattes arrières pour que je te relâche.  

Sentant son ton un peu trop sévère et manquant cruellement d’affection il esquissa un petit sourire. Lui mettant une petite tape amicale sur l’épaule, il miaula :

- Tiens, réessaie ! Tu pourras comme ça montrer à Flamme Rousse ce que je t’ai appris.

Cœur de Roc grimaça lui-même de ses propos, se rendant compte que toute cette sortie ressemblait davantage à un entraînement entre un apprenti et son mentor qu’à un après-midi entre un père et son fils. Or Cœur de Roc n’était pas le mentor de Nuage du Cygne mais son père. Il se rattrapa alors un peu honteux, les oreilles abattu sur son visage.

- Après si tu veux, on ira discuter au bord de l’étang, tu me raconteras ce que tu as fait avec Flamme Rousse depuis ton baptême.

Un peu mollement le guerrier attaqua à nouveau l’apprenti pour tenir sa parole. Mais Cœur de Roc était loin de regarder comme il se débrouillait. Il était perdu dans ses pensées car il sentait au fond de lui que malgré tous ses efforts il préférait être un mentor qu’un père.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Apprenti

avatar
Messages : 128
Date d'Inscription : 28/03/2018


Personnage
Âge: 6 lunes
Rang: Apprenti
Votre Personnage
:
MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   Mar 12 Juin 2018 - 22:34

La petite lutte qui s'ensuivit pour décider lequel des deux aurait la papatte amusa Nuage du Cygne bien plus qu'il n'osait l'exprimer. Cela faisait typiquement partie de ces jeux que les grands abandonnaient tous un jour, par pur conformisme, même s'ils n'en oubliaient jamais vraiment les règles. Nuage du Cygne se promit de rester petit toute sa vie si grandir consistait à jouer aux rabats-joies qui faisaient semblant de ne jamais s'amuser. Il était encore persuadé d'avoir le choix !

BOUM ! Le gamin fut flanqué par terre. Mais aussitôt, il bondissait, pour repartir à l'attaque. Il ne s'arrêta en chemin que lorsqu'il surprit l'agacement de son père. Zut ! Le jeu s'interrompait toujours au moment où c'était drôle !

" Ce n’est pas comme ça qu’il faut se battre quand on est apprenti ! Tiens, dans ce cas il aurait mieux fallu que tu me laboures le ventre avec tes pattes arrières pour que je te relâche. " fit Cœur de Roc, un peu assommant sur les bords. Nuage du Cygne, qui n'attendait que de pouvoir reprendre sa charge, n'écoutait pas son père très attentivement, mais son impatience disparut lorsqu'un sourire engageant se forma sur la mine du grand maine-coon. Maintenant, c'était le père qui se rapprochait du fils et qui lui ébouriffa même l'épaule. Malicieux, le gamin songea que ce serait une bonne idée de lui attraper les moustaches pour le surprendre. Mais comme il se tendait sur ses pattes avant et remuait la queue, on comprenait sans mal son intention.

" Tiens, réessaie ! Tu pourras comme ça montrer à Flamme Rousse ce que je t’ai appris. " lui lança-t-il, comme pour l'encourager.

Le Cygne bondit donc sans prendre d'élan, et son saut fut d'une hauteur assez impressionnante pour un gamin aussi petit que lui. Mais malheureusement, Cœur de Roc avait tourné la tête, et ses moustaches étaient désormais hors de portée. Avalant sa déception, le gamin se mit à sautiller sur place pour qu'on ne comprenne pas son échec. " Il va rien comprendre je suis sûr ! Comme toi !!! " pouffa le gamin d'un air provocateur, alors qu'il faisait un mot par petit saut.

Son père avait l'air un peu hésitant, mais pas très intimidé, lorsqu'il reprit la parole : " Après si tu veux, on ira discuter au bord de l’étang, tu me raconteras ce que tu as fait avec Flamme Rousse depuis ton baptême. ". Il lança à son tour une offensive, mais ce coup-ci, Nuage du Cygne le regardait bien et ne fut pas surpris. Il esquiva d'abord en filant sur un côté, puis il contourna l'immense silhouette de son père en se retenant de glousser,  car peut-être que s'il s'y prenait silencieusement, ce dernier ne saurait pas où il était passé. Après tout, ça ne devait pas avoir que des avantages d'être grand ! Une fois arrivé à l'autre côté de son papa, le gamin bondit à nouveau, une patte en avant, les griffes rentrées, et il eut un petit cri de joie en sentant qu'il touchait le dessus du museau de son père. C'était encore plus petit que les moustaches, même si à la base, le mioche cherchait surtout les moustaches.

" T'es touchééééééééééééééééééé ! T'es moooooooort ! " exulta le gamin, tout à fait pris dans le jeu, puis, imitant les mots d'un vieil apprenti qu'il trouvait très "classe", il reprit : " Reviens prendre ta revanche quand je pourrais te regarder sans me pencher ! "

Bon, là, il devait se pencher vers le haut, donc ça ne marchait pas vraiment aussi bien, mais l'important, c'était la conviction avec laquelle il parlait, non ? Comme Coeur de Roc n'avait pas l'air bien énergique, le petit décida qu'il en resterait là, ce qui le réjouissait secrètement, car il avait l'impression que comme il était parvenu à toucher le museau de son père, il avait gagné. Alors qu'il n'avait rien gagné d'autre qu'un jeu dont il avait inventé les règles au moment même où il avait touché ce museau !

" Roooh allez ! Boude pas ! T'es pas fatigué j'espère ! " l'asticota le gamin qui n'avait pas souvent l'occasion de parler comme ça, tout petit novice parmi les novices, mais qui ne manquait jamais une occasion d'essayer ! Ils étaient deux, assez près de l'eau, et ça lui donna une bonne idée de blague. Un coup vieux comme le monde. Mais pour ça il fallait se rapprocher de l'eau.

Avec un sourire beaucoup trop radieux pour être naturel, Nuage du Cygne lança soudain : " Bon j'ai soif j'vais boire ! "

Et tandis qu'il s'approchait de l'étang, il surveillait son père du coin de l’œil, prêt à l'asperger d'eau s'il s'approchait un peu trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tu te souviens..? [ft. Nuage du Cygne]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» 2# Entrainement de Nuage de Framboise [A votre avis !]
» Entrainement de Nuage de Nenuphar n°1
» 2ème entraînement de Nuage Capricieux
» Entraination de Nuage Epineux !

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet